Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 98
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0158
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Planche 68.c—Un Berger en repos; statue en marbre
de M. Guillois.

Figure de 3 pieds de proportion.

Si l’on en croit la Notice du salon , Fauteur de cette
petite statue a voulu représenter « un jeune berger en
«repos, occupe du sentiment de Famour, qu’il éprouvé
« pour la première fois. » Ce sentiment bien vague est
bien faiblement exprime dans toute la figure du jeune
Eerger; et s’il y a de la mollesse dans la pose, il n’y en
a pas moins dans l'exécution.

Cette statue appartient à M. le comte de Vandeuvre,
maire de Caen. Elle avait été commandée par la société
des Amis des arts.
loading ...