Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 100
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0162
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 100 )

ont propose leurs idées sur les arts d’imitation , mais en-
core parmi les artistes eux-mêmes.

La plupart des statuaires modernes, ayant fait con-
sister le beau idéal dans certains caractères, dans cer-
taines formes de convention qui n’ont que la fausse appa-
rence du grand et du vrai, se sont de plus en plus éloignés
de l’étude de la nature. Leurs ouvrages, au premier as-
pect, frappent quelquesois par la hardiesse des mouve-
mens et par la grandeur des proportions; mais trop sou-
vent ils sont prives de ce charme de vérité et de simplicité
qui seul donne aux productions du ciseau la grâce, le
sentiment et la vie.

On reconnaît, dans la statue dont nous donnons ici fa
gravure, cette sagesse de principes et ce premier degré
d’imitation qui peuvent conduire insensiblement l’artiste
vers le but qu’il se propose : la noblesse et la correction
de l’ensemble, soutenues par la fidélité des détails. Cette
figure a beaucoup de naturel et de simplicité; c’est un
joli enfant: mais Cupidon est fils de Vénus; et le caractère
du petit dieu demandait peut-être plus d’élégance et de
vivacité dans le développement de l’attitude, plus de ma-
lice dans la physionomie.

M. Gayrard a exposé un cadre qui renfermait des
médailles d’un bon goût d’exécution et des modèles. L’art
de produire des médailles, désigné sous la dénomination
impropre de gravure en médailles, est une branche de
la sculpture : l’artiste qui se livre à ce genre de travail est
véritablement un sculpteur, puisqu’il exécute ses modèles
en relief; il saut même qu’il joigne à ce talent celui de
les répéter en creux, pour en sormer la matrice des mé-
dailles. Parmi celles qu’a exécutées M. Gayrard, on dis-
iiîîgue les portraits des princes de la famille royale, ceux
loading ...