Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 104
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0168
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 104)

Planche 72.c et dernière. — Bas-relief funéraire ên
marbre ; par M. Debay père.

[ Hauteur, 3 pieds 9 pouces ; largeur, 6 pieds.]

Tout en reportant ie costume et ie style de ce bas-
relief à des temps antérieurs à celui où nous vivons,
i\l. Debay a retrace' une scène funéraire dont l’epoque est
encore récente. Couchée sur son iit de mort, M.me Ter-
naux-Rousseau vient d’expirer au milieu de ses enfans et
dans les bras de sa mère. Ce moment douloureux est
bien senti; la composition du sujet est simple, expres-
sive, et l’exécution en est nette et soignée : mais Ü y a
beaucoup à reprendre au dessin des nus; ils sont fort
incorrects, et les figures pèchent essentiellement par l’en-
semble. On voit que l’artiste a travaillé d’imagination , et
peut-être sans consulter la nature.

Ce monument a été fait pour être placé dans Féglise
d’Auteuil près de Paris.

Fin de T Explication des Planches,
loading ...