Musée et l'Ecole Moderne des Beaux-Arts <Paris>   [Hrsg.]
Annales du Musée et de l'Ecole Moderne des Beaux-Arts / Salon: Salon de 1819 — 1820

Seite: 108
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amemba_salon1819_2/0173
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
( 108 )

Storelly, Swagers, Swebach, Thiénon, Turpinde Crissé
( le comte de).

Lorsqu’on cite îes peintres en miniature, ce sont tou-
jours les noms de MM. Saint, Aubry et Augustin, qui se
présentent les premiers. M. Ysabey viendrait naturelle-
ment se placer au milieu de ces habiles artistes ; mais iî
n’a rien expose' au salon de 1819.

M. Van Dael} peintre de sseurs, dont les ouvrages ont
obtenu une réputation de supériorité' incontestable, vient
de rencontrer un rival digne de lui disputer la palme.
M.me Bruyère, née Lebarbier, qui a déjà obtenu des
succès en plusieurs genres, s’est surpassée dans un grand
tableau de sseurs, dont la composition et le coloris sont
du plus bel effet. Les details sont parfaitement rendus ; la
touche en est aussi ferme qu’elle est fine, légère et spi-
rituelle ; et cet hommage que nous aimons à rendre à
M.me Bruyère, est aussi sincère qu’il est justement acquis.
loading ...