Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 4
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0020
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
4 Les Amours d‘ Eumene,
nuant & tendre , il étoit bien fait,
il avoir la taille jolie , le pied , & la
Jambe faite à peindre , la main belle,
de grands yeux doux , de treS-beaux
cheveux , se metroit bien , & avoit
l’air noble : l’on n’a même jamais
douté que s'il eût pû se vaincre sur
cet amour nailiant - pour se donner
tout entier au lervice de la Princelse,
«qu'elle ne l’eût beaucoup aimé , &
J’ai plulleurs fois remarqué, que dans
les injustices qu’elle lui rendoit, il y
avoit toûjours du dépit, & si j’osois
le dire , de la jalousie ; mais enfin ce
n’étoit pas sa deltinée , il s’abandon-
na tout à fait à son panchant, & plus
là pasïïon augmentoit pour Flora, &
moins il songeoit à plaire à la Prin-
celse , pour laquelle au contraire il
concevoir tous les jours une haine ti-
mide & secrete , la regardant comme
un obstacle à son bonheur.

Il n’hesita plus à donner tous ses
soins à son aimable maîtrelse , il en
cherchoit les ocasions à tous les mo»
mens du jour ; l’affaire étoit cepen-
dant bien délicate ; il n’y alloit pas
moins que de se perdre.Pour en bien
loading ...