Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 6
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0022
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
6 Les j$mours d‘ Eumerte r
ces mauvais peintres qui peignent
grossierement les traits,mais qui pour
ainsi dire ne sauioienc peindre l’a me..
Flora toute charmante a l’air fort au
desfus des autres semmes , ses che-
veux sont d’un noir parfaits ion rein
blanc , avec des couleurs vives & se-
parées: Elle a des yeux qu’on ne peut
presque décrire,ils sont tendres,doux
ôc perçans tout à la fois,elle s’en sèrt
d’une maniéré si piquante qu’il estim-
posîible d’en soutenir le regard sans
émotion : se's dents ne sont pas seule-
ment blanches,elles ont un eau com-
me les perles, & le vermeil de ses lè-
vres en releve l’éclat:(on rire est gra-
cieux j elle a le nez bien fait, la gor-
ge bien placée , la taille belle & ai»
sée : il est rare que tant de beautez
soient dans une même perfonne , qui
est d’ailleurs genereufi , bonne, tou-
jours prête à prendre le parti des mal-
heureux j tant de qualités sont ac-
compagnées d’une douceur animée
qui charme toujours , & je dis vrai
lors que j’asteure, que c’est la femme
du monde la plus touchante. Qu’on
ne eroye oas qu’aucun intérêt m’a ni-
loading ...