Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 12
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0028
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
ï 2 Les Amours d’Eumene 3
Comme nôtre Amant joiioit dans
la perfïôbion de plnsieurs instrumens,
entr’autres de la ssûte d'Allemagne j
la Fond le prioit souvent d'en joiier,
ce qu’il faisoit de tout sou cœur , &c
quelquefois plus long-tems qu'elle
n'aaroit voulu , parce que cela l'e-
xemptoit du loin de l'entretenir,& lui
fouunissbit i'occasson de réver plus
tendrement à son aimable MaîtreiTe.
La Fond qui ne laissoic pas d'avoir du
goûtjconnut bien qu'il joüoit à char-
mer > elle ne manqua pas d’en parler
à sa Maîtrelse comme un enchante-
ment , la conjurant de vouloir l'en-
tendre, ce qu'elle lui accorda volon-
tiers, lui disant même qu'il lui feroic
plaisir de venir souvent, sur tout aux
heures de son couché -, la pauvre fil-
le qui ne songeoit qu’à faire admirer
son amant prétendu , ne sçavoit pas
le sensible iervice qu'elle lui ren-
doit, & le plaisir exrrême , que lui
devoit causer une faveur si peu at-
tendue ; Elle le lui apprit avec beau-
coup de joye par l’intérêt qu'el-
le avoir qu'il fût goûté de sa Maî-
tresse afin qu'elle continuât d'aprou»
loading ...