Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 17
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0033
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora. I y

à Eumene par sa prétendue Maîtressè
de sorte qu'il n'oublia plus rien pour
faire tous les jours de Ion mieux ; il
composa les airs du monde les plus
touchantssils faisoient resfentirla ten-
dre Ce même ; il dilbit à Flora sur sà
duce ce qu'il n’osoit presque penser j
c'étoit la seule Confidente de son
amour s il eut enfin la permisïîon de
tenir souvent ; la Fond en eut une
joye secrette, & nôtre Amant fut en-
chanté de ce que sa divine Maîtrelïe
paroilToit tous les jours plus contente:
il faut dire aussi qu'il avoit attrapé
cette maniéré de jeu qui porte le
cœur dans une situation fensible , 8c
qu'il fut goûté de plus en plus par
Flora* qui pour son pîaisir étoit char-
mée qu'il fut amoureux de la Fond.

Il se pasisa ainsi un assez long- tems
sans qu'Eumene eût d'autre peine que
celle de dire à la Fond qu'il l'aimoir*
& celle de n’oler le dire à Flora pour
laquelle il brûloir véritablement : on
trouvera peut-être que sa douleur étoie
corapensée par les heureux mornens
qu’il passoit dans l'apartement d’une
si belle païenne 3 puis qu’il eÇ vrai
loading ...