Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 20
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0036
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
io Les Amours d‘ Eumene,
le laisibient jamais sans inquiétude»
Les assaires de nos Amans furent
assez long-rems dans*cetce situation ,
ou pour mieux dire,Flora au bouc de
quelques mois commença de prendre
plus de piaisir à voir Eumene,elie lui
remarqua tant de bonnes qualirez
qu'elle ne lui pût plus refuser son esti-
me ; oserai-je le dire ? Elle ne tarda
à l'aimer j ses maniérés toujours sou-
misesjrespedlueusesjtendres, touchè-
rent enfin ce noble cœur ; ce cœur
fier &. iusqu'alors insensible. Quelle
auroir épargné de plaintes,de loupirs5
de larmes à ce pauvre Amant , si la
pudeur lui eut permis de lui décou-
vrir qu'elle étoic sans armes ! "que sa
fierté étoit vaincue! Mais heias cette
illustre Amante , honteuse de sa foi-
blesse l’auroit cachée elle* même s'il
eut été en son pouvoir^

Je ne sçaurois m'empêcher de re-
marquer ici, que l'état de ces deux
Amants étoit un état violent: Eu mè-
ne se seroit crû perdu d'olèr dire à
Flora qu'il brûloir pour elle>Flora ne
contoit pas moins que d'être desho-
îioïée deie penses seutemew Je 7eus
loading ...