Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 21
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0037
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora. 2 s

raporter ce que j’ai sçu de la Fond
long-rems apres qu’elle eut quitté sa
Maîtresse.

Elle me dit qu’un jour qire Flora
étoit seule devant un grand miroir,la
tête & la gorge nue , le rein plus vis
qu’à son ordinaire : elle lui entendit
tenir ce diseours , ( la Fond étoit ca-
chée dans un petit endroit où sa
Maîrresïè ne la savoit pas. J Voici ce
qu’elle lui fait dire ,

Quoy Flora / faite comme tu te
vois, née d’une Maison Illustre , toi
qui pourrois tenir dans tes fers un hé-
ros comblé de gloire ^ coi qui mépri-
ses de si beaux feux, tu n’as qu’un in-
digne cœur qui fait honte à ton sang:
tu aimes, helas ! & pour la première
fois que tu deviens sensible,tu brûles
pour un sujet qui te chargera de hon-
te le relie de tes jours J tu te devois
du moins autoriser une ssamme tou-
jours honteuse par un choix digne de
toi,qui dans cette Cour,qui das cette
pompeuse Ville 3qui sur toute la terre
ne s’estimeroit trop heureux de possè-
der tant de beautés?ne seroit-ce point
que tu crains de trouver un Maître ?
loading ...