Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 22
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0038
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
2 i Les Amours â*Èumene,

Je ne sçai * me dit la Fond, quelle
auroîtété la fin de cette scene ; mais
Flora qui ne s’étoit point enfermée,
fut interrompue par un laquais qui
vint lui rendre compte d'une com-
misîîon y elle m'apella dans ce mo-
ment : je la trouvai un peu émuè\ce-
pendanr je ne compris rien à ce qu'el-
le avoir dit , qui pût m'éclaircir du
mistere dont il s’agilsoit ; je regardai
cela comme un esfet de jeunesîè , &C
l'étois d'ailleurs si prévenue en sa fa-
veur , que j’étois bien éloigné de
rien soupeonner qui pût osfenler sa
Vertu.

Il semble que cette reflexion que
Flora fit pour lors sur sa beauté nous
apprenne qu'elle n'avoit pas encore
pris le soin de se connoître , & que
devenue nouvellement sensible, elle
ne faüoitaussi que commencer à faire
quelque attention sur tant de grâces
& de charmes que la nature lui avok
données avec tant de profusion.

Cependant,par ce que nous venons
d'apprendre , le bonheur d'Eumene
sembloir de s'avancer j lor$ qu'il sis
croyait toujours malheureux^l vivok

#- ■
loading ...