Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 28
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0044
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
æ3 Les Amours d‘Eumene,
ne l’avoit pas méritée , & qu'elle ne
faisoit aucun tort à sa réparation. La
réponce qu’elle fie à l’Ecuyer de la
PrincelTe fait allez connoître sa tran-
quillité. Il est bon que je la raporte
après avoir dit en quels termes il lui
parla pour s’aquiter d’une aullî trille
commilîion.

Nôus aîons faire,Madame,lui dit ce
sage Gentilhomme, une grande perte
dâs cetteCour,je sai que tout le mon-
de en sera dans la derniere conslerna-
tion : en mon particulier, Madame ,
j’en ai une lî senlible douleur, que je
m’ellime tres-malheureux que la Prin-
celle m’ait choilî pour avoir celle de
vous dire de sa part qu’elle vous or-
donne de quitter incelsamment son
Palais, qu’elle vous deffend même de
paroitre en sa presence pour deman-
der ce que vous avez fait asin de mé-
riter une disgrace lî par atenduë ôc
que je n’ole nommer injulle : Je dois
me lervir. Madame , des mêmes pa-
roles de la Pi incelse ( parce que vous
la connoilF ?)& que je craindrois en
vous datant que vous n’aportalîiez
an retardement à vôtre départ qui
loading ...