Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 29
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0045
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora, iÿ

vous attîreroit peut eue quelque vio-
lence doc je serois au desespcir,n'he-
siiez donc pas , je vous en conjure :
obéilsez, Madame, à un ordre que je
vous apporte les larmes aux yeux. ;

Si vous étiez, Moniteur, lui répon-
dit Fiora, aussi en état de vous palier
de la Pnncesfe que moi,je serois char,
raée d'avoir une nouvelle à vous an-
noncer, comme celle que vous venez
de m’aprendre j vous êtes un lî ho-
nête homme, que vous mériteriez un
sort plus heureux que celui d’être au-
près d'une Princeüe dont vous & moi
connoidons le cœur,& je suis si con-
tente de l’ordre que vous m’aportez
qu'il ne m'arrivera rien dans touLe la
vie que je reçoive avec moins de
douleur ; je suis bien aile de l'a-
voir aprise d'un homme que j'estime
autant que vous , je me ssate que j'ai
des amis dans certe Cour que ma dis*
grâce ne m'ôtera pas : Pour la Prin-
edse je la quitte de tout mon cœur s
& la suplie de m'oublier comme je
ferai sans peine j il est plus honteux
pour elle de me traiter avec tant de
dureté , qu'il n'est douloureux pous
C iij
loading ...