Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 37
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0053
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& As Fiord, 5 ?

jours d’une Princdle dont vous con-
no dit z i’mdigne cœur. Ne me con-
damnez pas, Madame , si je hazarde
de vous parler ainh , puilque je luis
mille fois plus ataché, & à votre per-
sonne & à vos interets qu'à ma prc*.
pre fortune.

Je sçai bien, Eumene , lui dit-elle
en l'interrompant , que vous êtes un
peu de nos amis , la Fond a bonne
part à l’attachement que vous avez
pour cette maison , je ne taisse pas
de vous en tenir conte , & pour par-
ler plus serieusement je ne ferai point
façon de vous dire , comme à un
homme qui peut être témoin de mon
innocence , que je ne suis point du
tout affligée de n’être plus auprès
d’une Princelîè qui ne fait aucun cas
de mérité : je crains pour i’ampnr de
vous , qu’elle ne falîe rien pour vô-
tre sortune tant que vous serez auili
honnête homme que vous me l’avez
paru;nous sçavons tous qu’ci s plaie
à élever des sujets très - indignes.
Q and elle a parti s*y connoître
mieux , qu’elle a même pasle pour
bien-faisante & genereulè , c’e$ que
loading ...