Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 40
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0056
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
V-31 Les Amours à’Eumem,
son amitié : Mais helas ! tant que je
îiendray la même conduire , que de-
viendra)7 je ? que me servira- t'elle ,
qu'à me faire mépriser ? Pourquoi
tiendrais-je plus long-teins un amour
que je detefte & qui donne à Fiora
une opinion si opposée à l'élévation
de mon cœur ? Je ne la cède rois pas
au plus grand des héros j mais il faut
qu'elle ne le sçache jamais, je brûle-
rai toujours pour cette divine Prin-
cesise à qui je ne le dirai pas. Helas !
quand je pourrois me ssater que s’ac-
coutumant au plaisir de m'entendre ,
elle prendrait quelque plaisir à me
voir ; que mon zele , que mon res-
peêt pourraient l'engager à quelque
foible reconnoisisance -3 dois-je espe-
rer qu’elle voulut deseendre jusques
à moi qu’elle regarde comme un su-
jet déjà indigne , qui s'abaisiè encore
au deûTous de lui-même? Il n'y a que
mon amour qui soit digne d'elle , &
je suis forcé de lui cacher ; Ouy , si
Flora me soupçonnoit seulement d'o-
ser lever les yeux sur elle j ces mêmes
yeûx seront condamnez à ne la voir
jamais.

Puisque
loading ...