Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 41
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0057
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora. 4 ï

Puisque de tous cotez une perte
certaine m’environne , je. veux du
moins périr avec gloire; je veux ap-
prendre à cette trop digne Maîtresi*
se , qu’il ne falloir pas moins qu’el-
le pour fixer mon cœur ambitieux ;
je,veux qu’elle aprenne que je n’ay
rien de bas que m'a naissance , je
veux enfin dans la désolation , sans
espoir où je me trouve,faire connoî-
tre à la Fond qu’elle avoir une illustre
Rivale»

Eutnene étant dans cet état dou-
loureux y vit entrer son"meilleur
amy , lequel s'apercent d’abord de
son trouble , quoiqu’il fit de son
mieux pour le cacher. Cet ami cha-
'rkable & prévenant le presià de lui
ouvrir son cœur , en IuLdisanr, qu’il
devoit fçavoir combien il étoit dans
ses intérêts Si que quand il nous ar-
rivait quelque fàcheuse avanturc
dans la vie , nous devions toujours
avoir recours à un ami fidelle ôc dési,
inrercsie ; que quoi qu’il ne fut pas
un homme fort éclairé y il ne lai sie-
rait peut-être pas de Le tirer du trou-
Me oà il le voyoit * &L de le conso=*
loading ...