Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 42
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0058
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
41 Les Amours àa£umene}

1er} que presque rous les hommes
croient plus habiles sur les affai-
res des autres ». que sur les leurs»,
parce que souvent , ou nôtre pas-
hon , ou nôtre propre intérêt nous
aveuglent tour à tour $ qu'en un
mot il n'y avoir point d'homme sage,
qui ne dut s'ouvrir à quelqu'un dans
les disgraces » ausquelles on est ex»
posé dans la vie agitée du monde
trompeur » & qu'il estimoit bien-
heureux ceux qui pouvoient s'en
separer pour mener une paiûble vie j
éloignée du fracas tumultueux des
Grands & de la Conr„

Eumene embralsant ce sage Amys
lui répondit tendrement » Je sçai bien
mon cher Cléarque ». que vous avez
mille bontez pour moi ^ que je dois
compter sur vous plus seurement que
sur moi-même j. que vous êtes ausli
fidele que genereux » mais vous ne
sçauriés aporter de remede aux maux
dont Je suis tourmenté, ils sont dans-
nia destinée j Je suis né sous une ter-
rible étoile , ni les hommes , ni leurs
conseils ne scauroient changer mont
sort*
loading ...