Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 48
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0064
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
48 Les Amours à'Eumene,

Fond : Un discours auÜI consolant 9
rendit la vie à mon Amant. Il de-
vint plus tranquille , il remercia mil-
le fois Cléarque de toutes ses bon-
tez , il lui promit de ne plus rien en-
treprendre sans le consulter : & ces
deux amis se sepaverent apres de nou-
velles proteftations d’une amitié in-
violable. Il n’étoit pas besoin de re-
commander à Cléarque de faire un
bon usare de cette confidences quoi-

G x

qu’il paroissse sous un nom emprunté s.
je ne peux m’empêcher de dire que
c’étoit le plus galant homme que
j’aye jamais connu.

Nôtre Amant prit enfin un visa-
ge plus content, il se rendit exaéie-
ment à son devoir pendant plusieurs
jours chez la Princesie. Le seul plai-
iîr qu*il pouvoit y goûter étoit celui
d’entendre que tout le monde loiioit
8c regrettoic toujours ia charmante
Maîtresie $ il falloir pour cela qu’elle
fut bien remplie de bonnes qualitez ,
êc que l’on fût comme forcé de l’ai-
mer, puisque l’iniuste usage nous ap-
prend , que la Cour veut qu’on ou-
blie ceux qui. perdent la faveur dut

Psine®
loading ...