Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 54
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0070
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
J4 Les Amours d3Eument}
de parvenir à ce terme , Ci Pon pou-
voir y demeurer ; puisqu’il est vrai
qu’aimer stmplement , ne touche ,
ni' n’anime allez , & laiiTe le cœur
dans une sïtuaiion trop paihble ; que
brûler est un état violent, qui trou-
ble & renverse tous les sêtas ; que
languir , est un érardoux & sensi»
bie j qui nous occupe avec une cer-
taine douceur qui nous laide goûter
en je ne sçai quoi de tendre , qui se
répand dans nos vaines, & circule
insensiblement avec toutes le5,goûtes-
de nôtre sang».

Les perfbnnes tendres me pardon-*
lieront volontiers cette petite dis-
gression j je reprens la suite de mort
histoire 5 pour dire que la Fond
s’apperçut du changement de sa Mai-
tresse , qu’elle chercha même l’oc-
ea/ion de lui en demander la cause ,
qu’elle prit enfin la liberté de lui
dire un jour, ne serait - ce point ,
Madame , que vous devenez sensi-
e ? on ne commence à réver à
vôtre âge que lors qu’on commence
à connoitre l’amour. Pourquoi
une Ci cruelle vio»
loading ...