Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 57
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0073
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
Cr de Flora, y?

tions $ il est vray que cette fille luy
devenoit insuppottable ( j’ai honte
de prononcer j depuis qu’elle étoit
devenue sa Rivale. )

Aussi-tôt qu’elle se vit seule , elle
commença de verser un torrent de
larmes qu’elle ne pouvoir plus rete-
nir ( c’est q>eut-être la première fois
que ses beaux yeux avoient pleuré }
je me la represente bien touchante
en cet état.

C’est à ce coup j dit-elle , ô trop
indigne Flora ] que tu dois mourir
ou de honte , ou de douleur , puis
qu’il ne te reste plus que cette re-
sou rce pour guérir de ton infâme
Amour. Il y a plus d'un an que tu
commences à le sentir , &ç plus d'un
an que tu combats pour le vaincre.
Si tes efforts ont été vains pour
éteindre une nouvelle & foible ssâ-
me, tu ne dois pas esperer d’écouf-
fer un feu embrasé depuis si long-
tems j plus tu vis , plus tu le sens au-
gmenter , ôc il faut enfin qu’il t’en
coûte, ou tes jours, ou ton hon-
neur.

Ces reflexions mirent Floia dans
loading ...