Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 69
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0085
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora.

Fond serost abiente , de laquelle e
trouva le moye de se de faire par u
comniission,, qu'elle lui donna la veil-
le en se couchant d'où elle ne pôu-
vo't être de retour qu'à une heure.

Nôtre Amante ne pafïà pas la
nuit sans inquiétude il fut même
plutôt jour chez elle qu'à l'ordî
naire , & d'abord qu'on fut entré
dans sa chambre , elle commença
par demander , s'il n'étoit venu per-
sorme ? On lui dît qu'Eumene veno‘
d'arriver , qu’il étoît dans la salle
Ou 11 se promenoir seul ; elle or-
donna ansH- toc qu'on le fit mon-
ter , & dez qu'il sut entré , elle lui;
dit , je vous prie de jouer cet air
que vous composâtes il y a peu de
jours duquel je fus si contente , je
le uouve si tendre , que vous n'en
sçavez point qui me failè rant dé
piaisir y en suite elle renvoya se s
gens, sous des prétextes qu'elle trou-»
va bien ou mal ; elle ne manqua pas
d'être obeïe , & nos Amans furent
bien tôt sculs,

Bumene loua l'air qu'elle lui
asou demandé , de Ci- tôt qu'il eut
loading ...