Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 70
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0086
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
jo lies Amours à3Emmene,
achevé, la Fond., lui-dit-elle , af-
seure que les paroles en sont fort
tendres & que vous les avez,faites,
je vous prie de les chanter. Je lo-
ferai par obeilsance , Madame , tans
©ser me. dater que vous soyez aus-
£ contente que vous l'eiperez , de
ma Chonson, & de ma fo.ble vois
que je n'ai pas allez belle pour ha-
sarder de chanter en votre pre-
fence. v

CHANSON.

Je brûle pour P huis fans que j’ofi luy.
dire :

Amour qui caufi mon martire ,

Vole vers la beauté qui me tient fous,
fes lo'iX ,

Mt quelle apprenne par ta voix \

Que je languis fous fin Empire
Et quelle apprenne par ta voix
Que je languis

Que je languis fous fin Empire.

Flora qui Pavoit écouté avee
beaucoup d'attention > ipi dit § je
loading ...