Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 72
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0088
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
jt Les Amours à* Eumene ,
quel elle parla en ces termes. Que
vôtre état me touche Eumene ! ô
Eumene qu'avez-vous ?’que Tentez
vous ? allez*vous perdre le jour de
en ser ois-je la cause ? ouvrez moi
vôtre cœur : quels sont vos mal-
heurs ?" helas vous ne me répondez
point , parlez moi , regardez-moi 9
c’en Flora qui vous parle : ha l
Madame , lui dit-il, avec une foi-
b!e voix , des yeux à demy ouverts
ôi mourants , un ton au sïi-plaintiss
que tendre , & languiiïant i vous
me dites , redoutable persorine ^ que
vous avez pitié de mon état ; vous
m'ordonnez de parler ; helas ! si je
vous instruits de mon secret vous al-
lez m'accabler de vôtre haine : il
me sera défendu de paroître à- vos
yeux. Non, lui répliqua cette ten-
dre personne ; parlez , mais gardez-
vous bien . . . non dites , pronon-
cez 9 je le veux j sauvez-moy-, sau-
ves vous*, que dis-je parlez, je crains
vôtre perte. Non vous ne la crain-
drez pius,lui repartit ce trille Amant,
en l'interrompant, si-tôt que j'aurai
parlé vous la voudrez avancer : mais

comme
loading ...