Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 73
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0089
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora. y a

comme je iens déjà ma mort qui
s'approche , que je n'ay plus d’es-
pair 5 qiftenfin j'ai une épée pour
percer mon temeraire cœur, si mes
cruelles douleurs n'achevent pas
de terminer le reste de ma languis-
sante vie y je vais vous apprendre
pour qui je meurs ; c'est pour vous
que j'expire aujourd'hui 3 Mada-
me j c'est pour vous que j'ose brû-
ler depuis trois ans ; apprenez du
moins avant que mes yeux crimi-
nels se ferment} que ma seule nais-
sance est indigne de vous. Ne
croyez plus que j'aye un cœur ny
des ientimens bas , mon crime est
de les avoir trop élevez j j'aime
mieux être accablé par vôtre bouche
toute prête à condamner mon auda-
ce j que de vivre toujours njépri-
sé de vôtre iliustre per san ne par ra-
port à un amour j dont je n'a y sous-
fert ia honte que pour m'approcher
de vous. Après cet aveu pronon-
cez mon arrêt ; domiez-moy vous
même cette mort que je mérité. O
Flora i O nom qui m'est si cher ]■
percez mon cœur avec cette mata
G
loading ...