Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 74
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0090
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
74 Amours a Eumtne5

que j’adore : prenez cerce épée , ven-
gez- vous3 percez de ce fer un sujec ,
qui vous oisence ; n’épargnez plus un
malheureux -, éteignez des yeux qui
ne doivent plus vous regarder. Ache-
vant ces mots sa foibïesTe augmenta
de maniéré qu’il ne parla plus , que
par des soupirs > il en pousfoit de re-
doublez; &: jet toit quelques mourants
regards vers Flora ; mais il étoic sans
voix.

Ce fut pour le coup que Flora res»
sende bien vivement ion amour j
sou trouble s’augmenta û sort 5 qu’il
ne lui laiilbir pas la liberté de pren-
dre un parti certain ; irresoluë , a-
cendrie 9 inquiété » immobile , trem-
blante par ce speétacle touchant -
elle aimoit 5 elle avoir honte tse le
dire 5 & je ne sçai qui étoit plus à
plaindre j ou de l’Amant s ou de
l’Amante. Ses premiers mouvemens
auraient été d’embraiïèr un hom-
qui lui droit iî cher s de lui

m

dire de vivre pour celle , qui ne vi-
voit que pour Lui ; mais sa raiion 3
qui malgré toute (à tendreiïê , ne
tout à sait abandonnée s
loading ...