Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 93
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0109
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora. jjbj;

à une bien moindre condition. Sont»
ce là les promesses que vous aviez
saites à mes parens ? Quand vous
m'arrachâtes de leurs bras , je n’é-
tois qu'un enfant \ mais il me sou*
viendra toujours que ma mere me
dit, en me donnant le dernier Adieu:
La Prince(îe m'a promis d'avoir soin
de vôtre fortune j j'ose dire à vôtre
AltefTe que je me suis rendu digne 3
de cette fortune promise;& que vous
me l'avez rcsusée* qu'enfin vous m'a-
vez fait injuftice pour élever des
gens indignes d'approcher de vous 5
ce n'est ni pour exciter sa pitié , ni
pour l'obliger à me retenir , que je
lui parle en ces termes * il y a plus
d'un jour que je respire après le mo-
ment de la quitter j & c'est ce que
je vais faire sans peine , ne lui de-
mandant pour toute grâce , que celle
de ne me point faire de mai j je lui
promets comme elle vient de me l'or-
donner* de ne paroître jamais en sa
presence pour la suplier de me tenir
compte d'une tendre jeune (Te que je
lui ai saerifîée.

Qn s'étonnera sans doute qu'ira,
loading ...