Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 95
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0111
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora. §rr§\

Is n'y a rien en moi qui puisie vous,,
être comparé , Madame , que la hai-
ne de la PrincelTe j elle vient de la
faire éclater contré moi aux yeux
de coure sa Cour j mais que je se-
rois peu à plaindre ; si mon mal-
heur m'attiroit vôtre compassion 3
si mon Etat si digne de pitié pou-
voie vous toucher , persuadée com-
me vous devez l'être , Madame , que
je n'ai mérité ni Ton injustice 3 ni sa.
haine !

Flora toute genereuse , attendrie •
par l'Amour , touchée par la com-
passion l'interrompit pour lui dire 3
vous devez bien seurement compter
sur tout ce qui dépendra de moi 3
si j'étois née une grande Princesie^e
n'aurois pas tant tardé à vous faire
la fortune que je n'ai pu que vous sou-
haiter : mais rendez-moi un compte
plus particulier de ce qui s'efi: passé |
n'étes-vous-plus à la PrincelTe ? Sur-
quoi Eumene lui ayant répondu que
non , & qu'elle l'avoit chasie com-
. me le dernier des malheureux ; elle
le pressa de lui dire quel pretexte elle
ayoir pu prendre pour en venir à.cec=>~
loading ...