Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 103
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0119
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Fiord. I o 3
percé mon cœur en ta presence, mes
yeux mourants , mon visage paie s
ëc les ruisséaux de mon iang , t'ar-
racheroient quelques larmes ; que
tu m'honorerois du moins d'une ten-
dre pitié j je perirois avec gloire :
mais peut être , ( & il n'efl: que trop
vrai ) que ton cœur inienssble ne se-
ra point touché , que tes yeux indi-
gnez me regarderont avec colere, &
que tu me haïras encore après ma
mort.

Je ne crois pas que ce pauvre
Amant en cet état , eût pû vi-
yivre jusqu'au lendemain : pour exé-
cuter son dessèin cruel & deselpe-
ré î tant - il étoit troublé , hors de
lui-même j & déjà posssedé par le
deseipoir j ss son unique & charita-
ble valet, qui l'entendit gémir &c
se plaindre , n'avoit couru chez
Clearque , pour lui dire ce qu'il ve-
noit d'entendre de son Maître. Il
s'efl:, dit-il, enfermé , il pousse des
cris & des soupirs dignes de com-
passson : Clearque toujours prêt à le
secourir } partit à î'instant pour Ce
rendre auprès de lui, se persuadant
1 iii)
loading ...