Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 109
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0125
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
de Flora. k os

de jours 8c peut-être ères-vous à la
veille d'un si parsait bonheur , que
je vous trouverois fort heureux de
le payer encore par de longues pei-
nes.

Pendant que Cléarque parloîc
ainsi, nôtre Amant ne répondait que
par des soupirs , mais il ne laisTa
pas d'être fortifié contre sies allai*—
mes 9 & d'esperer.asTez pour renon-
cer du moins à l'aveugle fureur de
se desesperer -, enfin preiTé par son
ami de lui promettre & de lui répon-
dre quelque chose sur quoi il pût
s'asfiner ; il lui jura de faire tout ce
qu'il souhaitoir 5 & ils se sépare-'
rent. Il ne salloir pas moins que
Cléarque pour retenir Eumene ; per-
sonne n'étoit capable de prendre de
si étranges ré (blutions que lui } ôC
ii le Leéseur pouvoir le connoître
comme moi , il ne craindrait pas
que ce portrait de desespoir fût une
fiélion de l'Autheur : je peux i'asiu-
rer au contraire : qu'il ne trouvera
rien de romanesque dans cette His-
toire , qui sera toute vraye , comme
je l'ai promis j voyons ce que fait
loading ...