Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 111
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0127
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora-» 111

jours. La Fond m’a confié votre fecret\
Elle ma dit que vous aimés le Comte
de . ... . Ne /oyez pas fin prfie que
je vous pi e/e de me découvrir la veri-
té 3 afin que je fionge , ou a finir ma
vie , ou a la con/erver pour vous.
Croyez 3 JMaàamt 9 qu avant ma mort,
je ferais refsentir mon defiefipoir à ce Ri-
val tout ïlluflre qu’ii efi , fi je ne' crai-
gnais qu’un combat éclatant nexpofiàt
votre réputation : j’expirerai feul &
fans bruit, pour vous prouver que je
m’interejfe a vôtre gloire , plus qu’à
fatisfaîre ma vengeance , & qu’a con-
sier ver de trifies jours que je ne dois plut
gaffer pour vous. Votre réponfie fera
mon bonheur , ou ma perte j ma defiinée
efi entre vos mains.

Eumene bien resoîu de rendre cet-
te Leures ne laisssoic pas d'être com-
bat u ; il craîgnoit que tant de liber-
té n’achevât de le perdre ; il disoic
que Flora pour lui avoir pardonné
Une fois,ne lui patdonneroic pas tou-
jours -, il vouioit d’ailleurs s’éclair-
cir d’an miftere qui le failoit trem*
blet» H y ayoic saus çomparaisoa
loading ...