Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 113
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0129
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora lîs

put l’empêcher de le suivre dans le
cabinet où il entra pour être témoin
de leur entrevue , 6c pour y relier
jusqu’à ce que le Comte en fut sor-
ti. Quoiqu’il ne se pasTat rien que
de fort indisfèrent dans leur conver-
sation ; sa jaioufie ne le laissoit point
sans une mortelle inquiétude , &
ce fut dans ce moment qu’il resolnt
de donner sa Lettre d’abord que le
Comte auroit pris congé 5 quelque
choie qui lui en pût arriver. Effecti-
vement , Eumene en l’état où il é—
toit n’avoit plus de mesures à gar-
der 3 si Flora l’aimoit, il vouloit vi-
vre 5 .& si c’étoit le Comte , il vou.
loit périr , il vouloit la forcer de s’e^>
pliquer 5 afin de vivre , ou de mou-
rir. Ce pauvre Amant ne vivoit plus
depuis qu’il sçavoit que son illustre
Maîtresse n’étoit plus insensible : il
passoit la vie dans une douce lan*
gueur, quand il croyoit qu’elle n’ai-
moit point , ôc qu’elle n’avoit ja-
mais aimé j mais depuis le jour qu’il
avoit appris qu’elle était touchée dû
Comte j il ne pouvoir plus avoir de
repos. Ce n’esl plus le tems de crain»

K
loading ...