Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 134
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0150
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
r$ 4 Les Amours â‘Efimem*,
chants des combats amoureux , à sa
tendre ssûte. Ces oiseaux ne pleu-
roient jamais , ils ne chanroient
que leurs plaisirs : c'est ce qui sour-
nit à nôtre Amant , la pensée dé-
faire cette Chanson qu'il mit sur
sa ssûte-.

c h A ns o R

'Fous chantez lors que tout fom-
metlle

Petits Rosfignols amourenx,

■Comme moi l’Amour vous éveille * J
Ridais vous êtes bien plus heureux.

Vous n’avez que de douces chaînes ,
Rien ne s’oppoje a vos âejtrs ,

■Je fuis éveillé par mes peines 3
Et vous Vêtes par vos plaisirs.

Eumene ayant palïe quinze jours
dans cet état douloureux, languis-
sant j & tendre , ne pût le sourenit
plus long-tems. Il prie la relolu-
tion d'aller aux eaux , où étoit Flo-
ra 3 déguisé sous un habit de Pèle-
rin. Il flt ce voyage avec toute la
loading ...