Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 139
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0155
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
gr de Flora. î $9

Enmene toujours tremblant de-
vant cetre belle personne, n-’ayant pas
le rems de se ralïurer s & l’occahon
n’étant pas sans péril 3 ne fît autre
chose que de lui donner Ton billet
qu’il tenoit déjà dans sa main, Flora
le prit, quitta le Pelerin , & chercha
le moyen de le lire au plûtôt : voici
ce qu’il contenoir»..

Plus je vous aime, Madame 3 plus
je fuis d.efeffieré de la disiance qu’il
y a de vous à moi : cependant >
charmante Princefse j Vadoration que
sai pour vous s me- conduit ou vous
êtes s fous la plus b a sie & la plus
rampante reprefentation du Monde :
mais helas ! quand la fortune m’ait*
rok placé, dans une élévation fuprê-
me y. fercis-je y digne de vous , jï
V'Amour ne s’en méloit pas ? voyez ,,
Madame , jufqu’au va l’Amour d’un
malheureux , qui ne peut vivre fans.
vous voir j & qui court après■ vous
d’une maniéré fi touchante ! Aurez
vous fenti de la colere , ou de la pim
tié a la vue d’un homme insortu**
ne 5. qui ne peut cejfer de l’être que
M ij
loading ...