Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 151
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0167
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& die Flora. 15 ï

fois $ mais ce ne fut pas sa seule
joye. Fiera , comme je Fait dit,
avoir des vues pour sa fortune ; en-
fin elle avoir rélissi. pour le placer
sélon ses projets ; de sorte qu'un
soir étant prête de se mettre au lit,
elle lui dit, j’ay pensé à vous , 8c
n'ai point voulu vous en parler que
la chose ne fut certaine j on m'a pro-
mis de vous faire entrer dans une
des Compagnies qui compose la Mai-
son du Prince , dans laquelle on ne
reçoit que des Gentils-Hommes.C'ed:
une grâce particulière qu« j'ai obte-
nue avec beaucoup de peine. Te-
nez , ajouta - t’elie , en lui donnans
une Lettre , l'homme à qui ce pa-
quet s'adrede , vous apprendra tout
ce que vous devez faire. Laisssez-
vous seulement conduire 8c vous se-
rez content-

Eumene comblé de grâces, amou-
reux ; reconnoissant, sendble, n’a-
voit point de termes pour répon-
dre à une faveur ausii imprevûë»
Une foule de pensées à la fois s'é**
tonsfoient dans sa bouche -, saisî en-
fin par une joye qui lui était étraiis»
N iiii
loading ...