Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 153
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0169
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de siord,- i j f

mcnr£ sans parole <5c presque sans
mouvement. Flora connût avec dou-
leur , qu'il étoit ou trop saisi par
F Amour , ou retenu par une res-
p; dru eu le crainte. Elle appella Mau-
5 rice & in à Eumene de sè retirer
parce qu'elle vouloit dormir j Ce
pauvre Amant quoique charmé de la
voir , Sc dans Ton lit, ÔC dJune beau-
té il touchante , dont il étoit péné-
tré , se separa d'elle avec un espece
de plaiiîr , ne pouvant plus Contenir
le trouble, & l'embaras ou il se trou-
voie i il ""ne pouvoir enfin parler
qu'à peine. Mais il n’osoitL entre-
prendre.

Nôtre Amante ne fût point pi-
quée ny de son embarras , ny de (a
trop grande retenue. Elle comprit
bien que la violence de sa passion,
& son trop timide respedt l'avoienï
jette dans ce desordre. Cette ten-
dre pérsonne ; qui jouÏÏÎbit encore,
&c de sa vertu , & de sa gloire , au-
roit été charmée d'être toûjours en
état de tenir contre l'extrême foi-
bleiTe qu'elle avoir pour un hom-
me si fort au dessous d'elle , pec-
loading ...