Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 159
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0175
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
£7 de Fiord, ï j 9

à vous recourir , pourvoi que vous
demeuriez dans votre respeél: ordi-
naire ; je veux que vos mains reçoi-
vent mes bienfaits, & que vous n'a-
yez pas de bras pour entreprendre.
Eumene tremblant & transî , lui ré-
pondit avec peine : comme je sçai
vous obéir , & que mon profond
respeét m'ôte sou vent l'usage de la
parole , la crainte où je suis dans ce
moment , ou de vous déplaire, ou
de vous avoir dépleù , ne me îaisse
pas la liberté de vous dire une infi-
nité de choies, qui sont rensermées
dans mon cœur , ni allez de force
pour vous les exprimer. Flora qui
avoit déjà resolu d'être rarement
seule avec lui, ne iouffrit pas que
la conversion fut plus longue j elle
appella ses gens pour lortir : mais
elle ne l'avoir que trop vu pour
être touchée. De ses jours elle ne
l'avoit trouvé si bien fait , pour-
quoi , disoit elle , Vertu trop rigi-
de , pourquoi Gloire & fierté me
retenez-vous ? importune Raisonme
deffendrez~yous toujours deHne don-
ner à ce que j'aime l il faudra donc
loading ...