Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 160
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0176
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
îSo Les Amours à1 Lumens ,
tout autant que vous ne me quiterei
pas, renoncer à un penchant que je
trouverois si doux àtuivre ? A quel-
les disgtaces , helas I ne sont point
exposées les personnes nées tendres,
sieres, vertueuses , à qui tantôt la
gloire, & tantôt l’Amour livrent de-
cruels combats}

Les afsaires d’Eumene refterent
plusieurs jours dans la même situa-
tion J il voyoit Flora sans oser par-
ler ; 8c si quelquefois cette tendre
personne lui disoit des clioses, ou
gratieuses , ou consiantes, elle les
accommodoit de maniéré , qu’il sem-
bloit que l’amour n’y eût point de
part. Il connut pour lors qu’il avoic
mal fait de lui marquer qu’il s’étoit
apperçû de son de sordre. De sorte
qu’il retomboit peu à peu dans sa
première langueur.

Il est vrai qu’on attend un grand
plaisir avec tant d’impatience qu’il
est bien douloureux , ou de le voir
éloigné , ou de le croire sans eipe-
f-ance. Nôtre Amant , d’ailleurs ne
Voyoit pins si souvenr cette belle per-
sgnne 3 il avoic à remplir les devoirs
loading ...