Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 183
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0199
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora. i 8 y

Puis cette tendre personne s en l'em-
bratïànt prononça ces dernieres pa-
roles 3 pardonne-toi ; pardonne-moi
ce moment de colere : qui ne partoit
plus de mon cœur ; mais d'une fierté
qui me combat uoûjours , ôc d’u-
ne raison ennemie qui me trouble
encore.

Flora dit ces mots en désendre s
confuse j sa raison droit sans force j
elle n'avoît plus de bras : Eumene
prosita comme il devoir de ce mo-
ment de foiblesse j il larda tomber
Ton épée pour ne tenir que sa belle
Maîtrdîe ; il la prit entre les bras s
elle le serra tendrement entre les
liens j ils demeurèrent quelque-tems
en cet état -s & dés que nôtre A-
mant fut un peu revenu de l'excez
du plaisir qu'il avoir resïents , il
rendit un million de grâces à Flo-
ra , d'avoir bien voulu conservet
ses jours, en lui saerifiant à la sois
sa fierté, son honneur & sa gloi-
re. Il tonna pendant coure cette a-
mouseuse nuit , ôc il ne la quitta
point tout autant que h foudre
gronda <
loading ...