Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 189
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0205
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
GJ de Fiord. i 8 ÿ
lit si vivement ; il ne pouvoir la
voit que dans deux jours 5 ii eut
donc recours a Clearque & lui par-
la ainh, Dites-moi mon fidele ami
tout ce que vous sçavez de plus
consolant, il ne sera pas en vôtre
pouvoir de me rassûter sur la per-
te 5 que je suis prêt à faire de mon
adorable Maiiresse ; vous avez sans
doute comme moi , entendu parler
de son mariage. Faut - il vous en
dire davantage J Se que voulez -
vous que je devienne ? Clearque
lui representa qu’il seroic deraison-
nable } que Flora refusât un éta-
blissement à sa famille & aux Puis*
sanees qui le voulaient : qu’il de-
voir envisager qu’un mariage forcé
avec un homme qu’elle n’aimoit
pas, lui deviendront savorable : qu’il
devait s’en réjouir , Se souhaicer
qu’il se conclut au plutôt 5 pendant
qu’d ne faisoit que commencer d’ê-
tre heureux j qu’on pourroit par 1.&
suite lui en proposer un plus agréa-
ble , Se un mari qu’elle aime roi t
peut-être 5 û leur Amour avoir vieil»
H i que tout a aujurd’hui * parlait m
loading ...