Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 191
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0207
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& âe Flora i s 1

elle entroic dans sa vive douleur j
elle coniervoi; la sienne renfermée
dans le plus profond de son cœur .*
elle mouroit d'impatience de lui ap-
prendre j mais c'étoit pour lui ju-
rer qu'elle seroit toujours toute à
son cher Eomene \ leur commune
inquiétude fit qu'ils trouvèrent bien-
tôt le moyen de s'entretenir sans té-,
moinsq & ils ne surent pas plutôt,
seuis que ce fut Eumene qui com-
mença par lui parler en ces ter=*
mes.

Qtii l'auroît crû , mon adorable
Maitresiè , s’il m'est encore permis
de vous nommer ainsî qui l'auroit
cru que mon bonheur eut iî peu du-
ré } je compte de n'avoir commencer
de vivre que depuis le jour que
vous m'avez rendu heureux,, les pîai-
sirs infinis dont vous avez payé ma
consiance , m'avoient fait oublier:
la vie languisiànte que- j'ai passee
dans les douleurs j ce sont aujour-
d'hui ces mêmes plaisirs, qui font;
mon cruel desespoir i la seule pen-
sée d'en être privé, me jette dans?
fc deraiere desoiatioa $ s'il m'eût:
loading ...