Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 198
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0214
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
i $8 Les Amours à* Hument,
mier à tromper le Comte, c’étoit une
chose très facile. Flora prit un d grand
ascendant lur lui qu’elle lui persua-
doit sans peine tout ce qui convenoit
à (es plaifîrs j il ne laida pas d’arriver
quelques avantures à nos Amants,des-
queties ils se tirèrent toûjours avec
adrdlè ; je vais en raconter une des
plus singulieres.

Un jour que le Comte écoit allé à
une des Mations de Campagne du
Prince de , d’où il ne devoir
revenir que le lendemain : Flora a-
voit pallé la journée avec ion Amant*
& quoi qu’il fur plus de minuit ils
étaient encore ensemble j tous les
gens de la naaison étoient couchez $
elle étoic en des-habillé ! Maurice
seule veilloit j mais en dormantjdans
soû petit âpartement , une simpîe
bougie brûloir dans la chambre de sa
M airrede, les portes étoient bien fer-
mées ; le Comte arrive sans bruit »
je crois que c’étoit sans deisein* 8c
qu’il n’en avoit d’autre que celui de
ne point éveiller Flora : il connût
qu*il y avoir encore un peu de lu-
mière daps sa chambre 9 ruais n’é-
loading ...