Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 207
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0223
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora. i o y

suis tombée dans l'état où vous me
voyez j par la frayeur que j'ai eue
en entrant ici où j'ai crû voir un
grand homme vêtu de noir qui a
sauté par la fenêtre : Hélas » je ne
sqai si mes yeux m'ont trompée,
c'est peut - être un Démon , c’est
peut - être un fantôme , & je ne
peux revenir de l’effroi où je me
trouve. Pendant ce récit le Comte
fondoit en larmes auprès de sa bel-
le Epouse j & Maurice songeoit à
préparer le petit lit pour la mettre,
ddsus ; lors qu'elle, connut qu'on en.
avoir ôté les rideaux , & en même-
tems que la montre n’étoir plus à
sa place 5 ce qui la fit s'écrier , ah ]
Madame , le fantôme est un voleur,
on a pris les rideaux de ce lit, de
je ne vois point vôtre montre Ç
ayant ensui te regardé par îa fe-
nêtre , n'en doutons plus , dir - el-
le j voila l’échelle par où l'on a
monté.

Quoique Flora eût peine à dé-
mêler une si bizarre avanture, elle
se sqitit soulager d'entendre qu'il y
^voiê une échelle sous la senêtre j
loading ...