Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 210
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0226
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
iio Les Amours â’Eumene,

Flora ne manqua pas de lui dire ce
que sa faveur lui avoir coûté ; ce fur
pourEumene une douloureuse & sen-
iible joye , qui F anima d'une manié-
ré , à lui faire dire & relientir des
choses desquelles il n’avoir point en-
core approché. Si jamais feux ne
furent plus ardens que les liens , ja-
mais MaûrelTe fut-elle si belle que
Flora } je pourrois encore raporter
diverses avantures arrivées à ces A-
mants j les gens du monde sçavenc
à combien l’on est exposé dans le
commerce des femmes ; il s’en trou-
ve même qui ont ranr de rapport que
je me contenterai d’avoir parlé de
celle -ci , & de dire qu’ils s’en tirè-
rent toujours avec esprit & sans don-
ner de scéne au public > je ne sçai
comment les choses auraient tourné
par, la suite. Le Comte ne vécut que
deux ans 5 il fut tué en Hongrie , ôc
plus regretté du Prince que_ de soiî
Epouse.

S’il est vrai que les femmes trou-
vent la condition du veuvage la plus
heureuse de tomes , jamais pas une

l’a E bien goûtée que Flora :> qui
loading ...