Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 216
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0232
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
ai6 Les Amours àyEumene,
personne n’en sera surpris, il ne sauc
qu’avoir un peu suivi le monde pour
s’attendre â l’inconstance des femmes
& de la fortune $ plus heureux celui ,
qui dans l’ignorance , n’a connu que
la paisible vie du village dont il n’est
point sorti,

L’Affliétion d’Eumene seroit plus
difsicile à écrire que toute mon HiC»
toire , il faut qu’il abandonne une
conquête , qui faisoit le bonheur
d’un homme né dans l’élévation $
quels charmes ne devoit-elle donc
pas avoir pour lui qui ne devoir
jamais i’esperer ? sà douleur , sou
desespoir * sa rage , furent d’une
violence s que je n’entreprendrai
pas d’expritner j je vais passer au
parti qu’il prit, après avoir pleuré
dix jours incapable de former aucun
dessein.

Il avoir demandé du tems à Flo-
ra pour avoir celui de former une
résutation j il vouloir d’ailleür être
certain de sa ssame nouvelle ; il
n’oublia rien pour y parvenir ; ê-
clairci qu’il en fut, à n’en pouvoir
plus douter j. convaincu enfin de sa.

perfidie 3
loading ...