Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 220
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0236
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
210 Les Amurs d*Emnene ,
pouvoir seule faire le bonheur de-
sa vie , il avoir aimée fîdele ; il ne
la pouvoir haïr ingrate ; il von loir
que ion ombre toujours plaintive ;
suivi la serme jusqu'aux enfers ,
pour lui reprocher éternellement son
inconstance. Il m'oublia rien pour
exécuter ce defTein ; il sit tant qu'il
la trouva seule & que s*érant ap-
proche d'elle avec un visage éton-
né , des yeux égarez , & farou-
ches : il tira son épée pour la per-
cer ; mais Flora qui depuis plu sleurs
jours avoir conçu une espece d'ef-
froi de Ce trouver tête à tête , avec
Euraene 5 songeoit à sorcir dans ce
même moment, de sorte que quand
son épée fut tirée elle étroit hors
de portée } elle échappa aînsi sans
croire cependant que ce sût sa vie
que ce fer menaçât ; mais que c*é-
toic contre lui - même qu'il eut des>
tiné ses coups , ne sçaehant que
trop le desespoir où il devoit être,
elle ne laisïa pas de le quitter com-
me le dernier des hommes. Ses
jours 8c cette vie tant aimée , lui
étaient devenus à charge , corn-
loading ...