Les Amours D'Eumene Et De Flora, Ou Histoire Veritable Des Intrigues Amoureuses d'une grande Princesse de n̂otre Siécle: Dediée Aux Dames — Köln, 1707 [VD18 14004607]

Seite: 223
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amour1707/0239
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
0.5
1 cm
facsimile
& de Flora 1i3,

ma. prescnce vous irrite j ce qui vous
a plu en moi vous est odieux ; je
vais me bannir pour jamais de vos
yeux indignes qui ne me regarde-
roient plus qu’avec colere : Adieu ,
Madame 3 helas ! pour comble d’u-
ne douleur morcelle ; je sens que
vous me voyez partir avec joye 5
vous ne seriez jamais tranquille
tant que vous me sçauriez ou vous
êtes, il faut que je fuie ; mais que
je fuie bien 1-oin de vous. Je veux
ensin me sacrifier pour vôtre repos
& si j’osois le dire pour vôtre
gloire. Je cours dans une autre
partie du monde y & si ce n’est
allez, commandez , & je suis prêt
d’expirer à vos pieds : l'oyez da
moins senûble , ô ma belle Mai-
tresle ! s’il m’est encore permis de
prononcer ce nom 3 soyez senfible
à cette derniere marque de ma ten-
dresse vous sçavez comme moi ce
que le deselpoir peut saire entre-
prendre. L’exemple de ce jeune
homme d’Arle * qui poignarda, sa

5 Ville de Vrovenssi*.
loading ...