D'Ancora, Gaetano  
Guide Du Voyageur Pour Les Antiquités, Et Curiosités Naturelles De Pouzol Et Des Environs — Neapel, 1792 [Cicognara Nr. 4314]

Seite: 53
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ancora1792/0077
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
g 53 3

Mes dans lefquelles on s1 adreflbit k Sérapis , et
à Efculape . Nous avons deja vu , qu1 il y avoit
à Pouzol plufieurs négocians d' Egypte et d'Ale-
xandrie , qui avoient érigé un temple , appelle
cèdes dans Y inicription cj^-deffus, à leur Dieu na-
tional auquel les Phéniciens et les Arabes don-
tioient le nom de Dufaris. Le temple fut enfuite
rébâti ou réparé F an de Rome 640 ou 40 fous
le confulat de P. Rutilius et de Cn. Manlius. En-
fin les infcriptions trouvées fur la bafe des co-
lonnes du parvis nous apprennent que ce temple
fut de nouveau rébâti et plus richement orné de
marbres fous F aufpices des Empereurs Septime
Sévère , et M. Aurelius Sévère Antonin . La par-
tie fupérieure du fut des colonnes , et furtout
de celles qui font encore en place , a été forée
par des Vers marins appellés à caufe de cet in-
fîirict Mytili Lithopha<ji , et Pholades dont on voit
encore les coquilles dans les trous qu' ils y ont
fait. Comme Y opinion de ceux qui prétendent
que ces pierres furent ainfi tirées des carrières
n1 eft pas probable , il faut en conclurre que ce-
phénomène a pour caufe le long féjour que ce
temple a fait fous les eaux de la mer , ou du
moins qu'il a été couvert par la mer jufqu1^ la
hauteur ou Ton voit aujourd'hui les trous et ce..

D 3 la
loading ...