D'Ancora, Gaetano  
Guide Du Voyageur Pour Les Antiquités, Et Curiosités Naturelles De Pouzol Et Des Environs — Neapel, 1792 [Cicognara Nr. 4314]

Seite: 91
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ancora1792/0133
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
fi 91 B

eaux thermales , et enfin par le concours des Ro-
mains les plus riches et les plus magnifiques ,
qui y firent bâtir des fuperbes maifons de campa-
gne , c1 eft pour cela que Horace dit (d) :

Nullus in orbe finus Baîis prxlucet am.-enis.
Cluvier a raflemblé fort au lonff les éloses de:
fon climat , de les eaux et des excellentes huî-
tres (e) > Cette ville d*abord maltraitée par les

trem-

n'e'toit pas fain dans toutes les faifons de 1* année ,
mais que les Romains y paffoient feulement P au-
tomne , et peut-être même une partie de V hyver :
c' eft donc avec raifon que V Orateur eft furpris que
Dolabella y faffe un plus long féjour. D'ailleurs ,
le lac Lucrin, celui d'Averne et celui de Misène ne
communiquant pas encore avec la mer au tems de
Gicéron , 1' air du territoire de Baies devoit pur con-
féquent être regardé comme mal fain pendant l'été;
c eft pour cela que peu de tems après Virgile , Ho-
race, Séneque, Pline-,Properce, et d'autres auteurs qui
ont écrit lous le règne d'Augufte et après , font les
plus grands éloges de la pureté de P air de cette
contrée . Calfiodore qui ecrivoit fous le règne de Thèo-
doric en parle encore de la même manière ; L. 9
âftp» 6 ; lbi jalubritate a'èris ? temperata terris , bLn-
dior efi natur'a. >

(cf) Rpift. L, r. Ep. i\ v. 83,

Çe) Jtal, Antiq. L. 4. c. 2.
loading ...