D'Ancora, Gaetano  
Guide Du Voyageur Pour Les Antiquités, Et Curiosités Naturelles De Pouzol Et Des Environs — Neapel, 1792 [Cicognara Nr. 4314]

Seite: 92
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/ancora1792/0134
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
tremblements de terre, devint conîîdérable dans les
derniers tems de la République Romaine, et fous
les premiers Céfars. Horace (/) l'appelle vicus ,
Flavien Jofeph (g) oppidulum , et Strabon (K) dit
que les fuperbes maifons de campagne des Romains
qu" on y avoient fait bâtir formoient presque
une nouvelle ville . Toute la contrée de Baies
n1 a voit qu1 environ deux milles de largeur (/) ,
elle étoit comprife dans la campagne de dî-
mes (k), c< eft pour cela que Juveixal (/) appella
Cumes Janua Bajarum . Séneque (in) fait le plus
beau tableau des délices de Baies , et de la vie
voluptueufe qu1 on y menoit. Ce qui fit appeller
cette contrée corruptœ ,& de/ides Bajte Çrî), et Clo-«
dius reprocha avec raifon à Cicéron le féjour

Cf) Eod. Lib. Ep. ï$. v. 7.

(g) Antiq. Jud. L. 18. c. 9.

(A) L. 5. p. 0,46.

(0 Mazzeiïa. de fitu Puteol. c. 19.

(k) In charta Chorograf. aScotti édita ait. 17751

(/) Sat. 3. v. 4.

(ni) Bplji. 51.

00 Propertius L. 1, Éleg. n. v. 27. StatîuJ
L. 4. Syl. Car. f.v. 19.
loading ...