André, Yves Marie  
Essai Sur Le Beau (Band 1) — Paris, 1763 [Cicognara Nr. 1055A]

Seite: 6
DOI Seite: 10.11588/diglit.28206#0024
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/andre1763bd1/0024
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
6 E s s a i

du beau sans sçavoir ce qu’ils dï-
sent, il faut du moins qu’iis en ad-
mettent l’idce , qui est en effet très»
constante. Je veux dire, pour ne
rien supposer que d’indubitable ,
qu’il y a dans tous Ies esprits line
ïdée du beau ; que cette idée dit
excellence, agrément, perfeûion ;
qu’elle nous représente le beau, com-
me une qualité avantageuse, que
nous estimons dans les autres , &
que nous aimerions dans nous-
mêmes. La question est de la déve-
lopper, en sorte qu’elle devienne
manifeste à tous les esprits attentifs j
c’est le dessein que je me propose.

J’ai cru, Messieurs , que vous
verriez avec plaisir traiter dans vos
assemblées academiques une matiere
si intéressante & si agréable par
elle-même, d’ailleurs si peu connue
dans la théorie , & cependant ss
loading ...